Biographie

Formation

Maiana Lavielle (*1997) débute le violoncelle à l’âge de 6 ans au conservatoire de Bayonne où elle étudie la musique classique et baroque. Elle poursuit son cursus à Paris avec Xavier Gagnepain et Raphaël Merlin avant d’intégrer la classe de François Salque à la Haute école de musique de Lausanne (HEMU) où elle obtient un master de pédagogie.

Orchestre

A Vienne, elle joue avec le Wiener Jeunesse Orchester, en Suisse, avec l’Opéra de Lausanne ou encore l’Orchestre de chambre de Lausanne. Pendant deux ans, elle intègre l’Orchestre Français des Jeunes au sein duquel elle se produit dans des salles réputées (Philharmonie de Paris, Théâtre impérial de Compiègne, salle Gaveau), crée des spectacles de médiation et participe à des spectacles pluridisciplinaires, notamment avec des circassiens.

Musique de chambre

Elle joue dans différents ensembles de musique de chambre. Avec le trio Ilargia, composé de Nina Ramousse (violon) et de Manon Edouard-Douriaud (piano), elle gagne en 2021 le 2ème prix du concours Bellan à Paris. Depuis 2018, elle fait partie de l’orchestre de violoncelles de François Salque, qui lui permet de se produire lors de divers festivals tels que Musical’Ocean, Musique en Bas-Armagnac, Châtel Classic ou encore Saint-Mandé Classic-Jazz festival. En parallèle, elle crée le Duo Marques Turia avec Sarah Fouchenneret. Le duo propose des spectacles mêlant poésie et musique de style et d’époque variés.

Musiques du monde

En 2021, la violoncelliste crée l’ensemble à géométrie variable Tinka qui explore les métissages entre différentes traditions musicales autour du monde. En février 2022, elle présente ce projet à la Radiotélévision suisse (RTS) lors de l’émission Des Masters sur les ondes qui diffuse en direct, sur la chaîne radio Espace 2. La même année, elle intègre l’ensemble HEMU Jazz Orchestra et participe à un projet se déroulant au Ghana, en collaboration avec les Ayekoo Drummers of Ghana, Thomas Dobler et Etienne Mbappé.

En 2022, elle obtient la bourse culturelle de la fondation Leenaards, qui lui permet de financer le collectif Tinka. Elle voyagera au Brésil, en Égypte, en Irlande et en Tunisie afin d’en apprendre plus sur les traditions musicales de ces pays. Là-bas elle se forme auprès de spécialistes des musiques arabes ou brésiliennes durant plusieurs semaines dans l’objectif d’enrichir son univers musical. 

La palette de Maiana s’étend de la musique classique occidentale, au forrò brésilien en passant par les maqamat arabes et les gigues irlandaises. Elle a développé des techniques particulières mettant en avant toutes les facettes de son violoncelle qui imite tour à tour la guitare folk, la contrebasse ou le rebab. 

Médiation

Depuis septembre 2022, elle a investi la bibliothèque de quartier Les Bouquinistes et y organise régulièrement divers événements tels que des contes musicaux pour les enfants, des concerts variés ainsi que des ateliers thématiques.

Maiana joue un violoncelle Mirecourt d’Albert Deblaye datant de 1924.